Sélectionner une page

Par Arwen

Le week-end dernier a eu lieu le salon Therapeia au  Castillo de Vevey, avec comme thème principal : la pleine conscience.

Peut-être certains seront déjà familiers avec cette notion, d’autres moins. Avant de vous expliquer le lien avec le fait de « manger en pleine  conscience » et de ses bienfaits dans notre vie quotidienne, ainsi que les impacts, voici en quelques mots l’idée :

La pleine conscience est en fait un « état de conscience de soi clair dans l’instant présent ». D’être simplement dans l’observation de ce que l’on vit intérieurement ( émotions, sentiments, sensations physiques, pensées, tout cela étant en corrélation) , que ce soit agréable ou non, ou neutre.*

It « Brings our mind home to our body », Thich Nhat Hanh

Ceci permet ainsi de vivre le moment présent tel qu’il est, pleinement, à chaque instant, dans tout ce qu’il a à nous offrir, de se sentir pleinement vivant. De ne rien retenir, mais plutôt être dans l’acceptation de ce qui est. Ici et Maintenant. D’apprécier pleinement les bons moments, et que les autres passeront. De vivre de façon plus « intense », ou avec plus de « profondeur », plus de « saveur » parfois aussi.

Pourquoi parler de la pleine conscience à table ?

Eh bien, ceci est également le cas lorsque nous mangeons ! et pas seulement au restaurant. Avez-vous déjà essayé de manger en étant totalement présent à ce que vous mangez ? en étant concentré sur les saveurs, les textures, les sensations que vous offrent la nourriture que vous mangez ? peut-être voulez pratiquer la pleine conscience, pouvez-vous essayer cet « exercice ». Prenez le temps d’observer la nourriture, sentir pleinement les odeurs, les couleurs, de ressentir les sensations dans la main si vous mangez avec vos doigts, puis d’en prendre une seule bouchée, et une fois en bouche, les saveurs, les particularités : salé, sucré, pimenté, astringent, acide, fruité, chocolaté,…. Et pourquoi pas, s’aventurer à prendre conscience de tout ce qui aura été nécessaire pour que nous puissions manger ce plat. Le temps que les fruits, légumes, céréales auront mis pour arriver à maturation, grâce aux éléments de la nature : la terre, l’air, l’eau, le soleil. Les insectes nécessaires à la pollinisation., tel que les abeilles peut-être aussi. Grâce aux personnes qui ont pris soin des fruits, légumes, céréales, etc. Ainsi que tous ceux qui auront contribué à ce que nous puissions manger notre repas. De l’agriculteur, à celui qui les transforme,  à celle qui les emballe, à ceux qui fabriquent les sachets d’emballages dans les usines, à celui qui les transporte, à ceux qui etc. Peut-être sentirez-vous un certain sentiment de « gratitude » à ce moment. Peut-être un sentiment de fraîcheur, lorsque nous mangeons des produits directement venus de la Nature ? Ceci devrait vous procurer ainsi un sentiment de bien-être général. Si vous avez du mal à faire l’exercice, vous pouvez aussi compter le nombre de bouchées. L’idée étant d’être pleinement présent à chaque bouchée. Même si vous pensez à quelque chose, juste de l’observer, puis de revenir à ce que vous mangez. Prendre le temps de manger, tranquillement. Pour votre plus grand bien-être.

Quels bienfaits pour l’organisme ?

Lorsque nous mangeons ainsi en pleine conscience, nous digérons beaucoup mieux ce que nous mangeons. En effet, les sucs digestifs en bouche digèrent déjà certains éléments de la nourriture, qui ne pourront pas être digérés par la suite. Cela facilite grandement le travail pour l’estomac. Ce qui peut donc diminuer les ballonnements, si d’habitude nous mangeons trop vite, trop stressés.  Il peut donc aussi diminuer la fatigue. Le sentiment de satiété arrivant en général après 20 mn, nous avons donc besoin de manger moins pour nous nourrir … mieux ! Et d’être plus vite de nouveau en forme car le temps de digestion s’en verra donc restrainte. D’ailleurs, il n’est point besoin de rappeler que la nourriture n’a de goût qu’en bouche. Et lorsque vous buvez quelque chose, il en est de même. Pour que les sucs digestifs puissent bien agir, si vous faites des jus par exemple, il faudrait d’abord les garder un moment en bouche, afin que la digestion puisse se faire de façon adéquate. Et le corps ( et l’âme ?) s’en nourrir vraiment.

« Manger ce que l’on boit, et boire ce que l’on mange » , comme dit le dicton.

A Okinawa, au Japon, on dit : « la nourriture, c’est le médicament de la vie ! »

 

Je ne sais pas si l’on peut parler d’émotion, mais certainement que si nous mangeons quelque chose de bon, nous pouvons ressentir quelque chose de très fort, qui  va nous nourrir «  profondément ».

L’état de bien-être qui en découle ne saurait attendre. En allemand, il y a le mot « himmlich », ce qui veut dire «  qui m’élève vers le ciel ». D’autres irons jusqu’à dire  « orgasmic » … d’autres parlerons de « transcendance », d’autres encore de vivre un « miracle ».

 

En bref , divers effets de manger en pleine conscience :

  • Redécouvrir le plaisir de manger, de nous nourrir pleinement
  • Manger en s’écoutant : «  de quoi ai-je vraiment envie/besoin ?
  • Se libérer si il y a lieu d’un « surpoids » qui nous pèse
  • Manger moins, manger mieux
  • Se sentir moins fatigué, plus d’énergie
  • Impact sur l’humeur
  • Nourrir son corps, nourrir son âme ?
  • Retrouver la santé de manière générale
  • Retrouver une sensation de bien-être général,

Avec soi-même, avec les autres.

 

Garantie :

Epicoop ne peut vous garantir ce que vous ressentirez en mangeant, car cela reste propre à chacun. En revanche, Epicoop propose des produits qui sont, soit biologiques, non-traités, ou dont l’agriculteur est dans une démarche de réduction des traitements au minimum ( agriculture « raisonnée »), dans une démarche de respect de la Vie.

Même si tout ne vient pas de la région, dû à ce que nous ne trouvions pas les produits localement (région-régions avoisinantes), nous avons à cœur de trouver et proposer des produits et producteurs qui soient dans la même démarche écologique, avec des produits qu’on peut oser qualifier de « sains ». Ainsi que dans la mesure du traçable,  également « équitables », pour un revenu correct aux producteurs/ cueilleurs.

Ceci vous permettra donc de vous faire pleinement plaisir avec des produits issus d’une agriculture avec une conscience écologique, envers la Nature, envers les humains, pour le bien-être de tous.

 

Ouvrages sur la Pleine Conscience :

Pour en savoir plus sur la Pleine Conscience, les ouvrages sont nombreux. En voici quelques exemples, dans un liste non-exhaustive :

  • «  Manger en Pleine Conscience », THich Nhat Hanh, Ed. Pocket
  • «  Manger en Pleine Conscience » , Dc Jan Chozen Bays,
  • « Je mange en pleine conscience »-cahier pocket-,Marine Fort,Audrey Donatoni, Ed. Jouvence

 

*****

Il existe également de courtes vidéos sur internet , telle que la vidéo de Thich Nhat Hanh : (3 mns),

on pourrait dire, d’un « apôtre / maître d’enseignement de la Pleine Conscience », très connu.

Une autre vidéo que je recommanderais serait celle de Christophe André, également une référence dans le domaine, pour un exercice pratique de Pleine Conscience très connu (3 mns).

*****

Des cours et ateliers de Méditation Pleine Conscience ( aussi appelé MBSR)  sont donnés sur la Riviera, ainsi qu’à Lausanne :

*www.pleineconscience-mindfulness.ch